L’édito de la Présidente Sylvie BRETONES